La Vague d’Or chez Ulmo

Prendre les repères sur la plage

Une vague d’or doit tout d’abord savoir reconnaître le meilleur endroit du spot. Repérer le banc de sable qui va modeler une bonne vague est essentiel. Il faut prendre le temps sur la plage afin d’être sûr d’aller surfer au bon endroit. Le surfeur peut également repérer un courant de baïne afin d’accéder facilement et rapidement au line-up.

Le passage de barre

Une vague d’or doit avant tout savoir franchir la barre des vagues pour atteindre le line-up dans presque toutes les conditions. La technique de franchissement doit être parfaitement maîtrisée afin d’être efficace pour économiser un maximum d’énergie.

Maîtriser le line-up

Le line-up (la barre) est l’endroit où le surfeur démarre à la rame pour attraper sa vague.
La prise de repères sur la plage amène le surfeur à être au bon endroit pour attraper les plus belles vagues. Afin d’y rester, celui-ci doit être capable de savoir se repérer depuis le large. La rame doit être parfaitement maîtrisée afin de résister au courant qui fait, sans cesse, bouger le surfeur. L’objectif d’une vague d’or est d’allier vigilance, concentration et endurance physique.

Surfez en toute sécurité

La sécurité est primordiale !

Voici les règles essentielles qu’une vague d’or doit respecter :

  • Toujours s’échauffer avant de rentrer dans l’eau,
  • Vérifier l’état de son matériel avant chaque session,
  • Prendre un point de repère sur la plage avant la mise à l’eau,
  • Respecter les règles de priorité propre au surf.

la glisse

Surfer est tout un art. Il faut articuler 3 éléments pour produire de la vitesse qui va permettre au surfeur de glisser : son corps, la vague et sa planche.

La concentration est donc de rigueur. Cette articulation se fait grâce au ressenti du surfeur pendant la glisse. Sentir le rythme de la vague, sentir les réactions de sa planche sous ses pieds. Toutes ces sensations vont permettre au surfeur d’effectuer les gestes qui optimiseront sa glisse.

Nous appelons cela le « flow ». C’est le moment où le surfeur dessine ses propres courbes, produit sa propre vitesse et peaufine ses gestes. Il entame alors l’élaboration de son style.

Devenir l’exemple

Bon gré, mal gré une vague d’or devient indiscutablement un exemple pour les surfeurs débutants.

Imaginons la scène :

Un groupe de débutants est en train de s’entraîner dans les brisants. Ils ont l’eau à la taille, attentifs aux conseils du moniteur. D’un coup ils regardent au-delà des mousses vers les vagues du large quand une vague d’or entame sa rame pour démarrer sur l’une d’entre elles. La vague se dresse, prête à se casser. C’est alors que le surfeur pose les pieds sur sa planche pour chevaucher la vague (take off).

Il est sûr que cette scène restera graver dans les mémoires des nouveaux pendant longtemps. La vague d’or devient dès lors un exemple à suivre, un modèle.

C’est pourquoi la vague d’or doit prendre pleinement conscience qu’elle a un devoir d’excellence envers les vagues qui la font glisser et les surfeurs qui la contemplent.

 

 

Peter Koster,

Moniteur chez Ulmo Surf School.